Les crises poussent les ménages à s'endetter

On ne s’endette pas par de sa propre initiative : les dettes sont généralement le résultat de situations de vie particulières telles que le chômage, la maladie, le divorce, etc. Selon les statistiques, l'endettement et le surendettement sont très souvent liés à des facteurs structurels.

Chaque année, les organisations membres de Dettes conseil Suisse collectent des données statistiques des ménages endettés qui demandent un premier conseil. Pour 2020, cet ensemble de données comprend 4764 dossiers, fournissant une base importante pour comprendre l'endettement et le surendettement des particuliers.

  • Causes du surendettement : Tant en 2019 qu’en 2020, l’origine du surendettement est surtout liée à des facteurs tels que le chômage (24%) et les problèmes de santé (23%). Avec 24% la séparation et le divorce se démarquent en outre clairement en 2020.
     
  • Profil sociodémographique : Les ménages ayant consulté pour la première fois un service membre de DCS en 2020 se composent majoritairement de personnes vivant seules (40%), ainsi que de couples avec enfants et de familles monoparentales (resp. environ 20%). Les enfants représentent quelque 34% des personnes touchées.
     
  • Dettes les plus fréquentes : Les types de dettes les plus répandus constituent toujours lescréances fiscales (73%) et les dettes auprès des assurances-maladie (61%), qui correspondent également à 41% du volume total de l’endettement. Les arriérés de factures médicales et les dettes liées à des crédits au comptant représentent environ un quart des dossiers.
     
  • Montant des dettes : La somme moyenne de l’endettement s’élève à CHF 65'014 en 2020, soit l’équivalent de 15 fois le revenu mensuel médian (CHF 4'350) des ménages suivis.

Téléchargez ici les statistiques annuelles : https://online.brainweb.ch/s/KEKR3cZnFZaHp5b
 

 
 

Aide rapide